Expelliarmus : le sortilège de désarmement

Expelliarmus : le sortilège de désarmement

[LES SORTILÈGES #3]

Expelliarmus : le sortilège de désarmement

« Harry, le temps du sortilège de désarmement est révolu ! Ces gens essayent de te capturer pour te tuer ! Tu peux au moins les stupéfixer si tu ne veux pas les tuer »

Ou pas, cher Professeur Lupin ! Aujourd’hui, on va bel et bien parler de la signature de notre sorcier à lunettes. Effet, histoire, utilisation dans la saga… Place au sortilège de désarmement : Expelliarmus !

Effet

Comme son nom l’indique, le sortilège de désarmement sert à… désarmer son adversaire. On entend donc par-là lui faire lâcher sa baguette ou tout autre objet, avant que ceux-ci ne virevoltent jusqu’à l’attaquant. Caractérisé par un éclat de lumière rouge, il peut également projeter en arrière l’adversaire.

D’ailleurs, rien de bien compliqué pour jeter ce sort. Tout en pointant sa baguette vers la cible, il suffit d’un moulinet du poignet et de prononcer la formule. Il faudra cependant veiller à bien appuyer sur le « PE » d’Expelliarmus, au risque de ne pas réussir à le lancer.

Etymologie

Encore une fois, l’étymologie du sort nous indique son effet. J.K.Rowling pioche ici de son choixpeau les racines latines. « Expello » se traduit par « expulser » et « arma » signifie « arme ». Rien de bien compliqué mais ce qui montre que rien n’est laissé au hasard !

Histoire

Parfois, il arrive que l’histoire se perde un peu… Pour le cas du sortilège de désarmement, certains historiens prétendent qu’il était couramment utilisé à Madagascar au XIème siècle, d’autres affirment que Merlin l’aurait créé… Le mieux est donc de faire confiance à Miranda Fauconnette, auteur de la collection « Le Livre des Sorts et Enchantements » qu’utilisent les élèves à Poudlard.

D’après elle, c’est Elizabeth Smudging, une sorcière anglaise, qui en serait à l’origine…

Il faut alors revenir à la fin du XIVème siècle, plus précisément en 1379. La jeune sorcière se rend au Dartmoor, région montagneuse au sud-ouest de l’Angleterre, pour y participer à un concours de duels européens. Elle semble être une adversaire redoutable puisqu’elle arrive en finale avec trois autres sorciers. Juste avant les derniers duels qui attendent les quatre concurrents, le jury ne manque pas de les encourager : « Voyez grand ! Plus grand que tout ce que vous avez imaginé jusqu’à présent ! Puissions-nous assister à une telle grandeur dans la magie que les générations futures nous envieront d’en avoir été les témoins ! »

Le message est très clair ! Il faut du sensationnel qui en met plein la vue !

L’un des sorciers se transforme alors en un gros taureau. Malheureusement pour lui, un second concurrent se transforme en serpent et le mord, causant sa défaite. Malin…

Le troisième finaliste tenta de l’arrêter en lui projetant éclairs et pluie glacée, mais encore une fois, c’est un échec. Après le coup du serpent, il provoque un puissant cyclone emportant son adversaire, les spectateurs et même le jury ! 

Le message était peut-être trop clair… ? En tout cas, le jury est effrayé au point de vouloir le déclarer vainqueur et de forcer Elizabeth Smudging à l’abandon. Mais la sorcière ne compte pas se laisser faire ! Voyant que le redoutable adversaire s’apprête à l’écraser en invoquant une montagne au-dessus d’elle, elle murmure un seul et unique mot : Expelliarmus !

Le sorcier voit sa baguette éjectée et perd donc le duel. Rien de grand et d’impressionnant comme le voulaient les juges, juste ce qu’il faut pour surprendre et ainsi décrocher la victoire.

Utilisation dans la saga

Désarmer un sorcier est effectivement un moyen de couper court à tout combat tout en restant sur la défensive. Harry et ses camarades l’apprennent en 2eme année, lors d’un… roulement de tambours… duel ! Pour la démonstration, place à Gilderoy Lockhart et Severus Rogue. Le professeur de potions ne va pas se laisser intimider. Il jette le sort et Lockhart se retrouve aussitôt projeté contre le mur, en plus d’être désarmé.

La même année (uniquement dans le livre), Harry en fait usage non pas pour désarmer Drago Malefoy, mais pour lui faire lâcher le journal intime de Jedusor qu’il vient de faire tomber. 

Comme pour lui montrer que la leçon est bien apprise, le sorcier à lunettes va même jusqu’à jeter le sortilège sur Lockhart pour que celui-ci l’accompagne dans la Chambre des Secrets, avant qu’il n’envoie le sortilège d’amnésie avec la baguette de Ron.

Les utilisations sont ensuite nombreuses pendant toute la saga. En 4eme année, ce sort envoyé par Harry se heurte à l’Avada Kedavra de Voldemort, dans le cimetière de Little Hangleton, provoquant alors un Priori Incantatum.

L’année d’après, il fait office de première leçon pour les adhérents de l’Armée de Dumbledore. 

Drago Malefoy l’utilise également pour désarmer Albus Dumbledore et ainsi devenir, sans le vouloir, le maître de la baguette de sureau !

Mais s’il y a une chose à retenir de ce sortilège, c’est que Harry le jette systématiquement contre les Mangemorts ! Il devient sa signature, pour le meilleur et pour le pire… Pendant la bataille des sept Potter, dans le dernier volet, les amis de Harry boivent du polynectar et prennent ainsi son apparence. Une bonne idée en soi, pour rejoindre le Terrier sans que le vrai Harry se fasse démasquer par les forces de Voldemort. Cependant, ces derniers ont bien compris que seul le vrai Harry utiliserait cet enchantement contre eux. Le célèbre sorcier se fait alors aisément démasquer… A noter que dans le film, c’est Hedwige qui, en rejoignant Harry, le fait repérer.

Mais jusqu’au bout, jusqu’au dernier moment, sa signature le restera ! Lors de son dernier affrontement contre Voldemort, il l’utilise encore une fois, lui permettant alors de renvoyer le sortilège de la Mort sur le puissant mage noir.

Dérivé

A part les sorciers, les elfes de maison peuvent également faire usage de la magie. D’un claquement de doigt, Dobby ne s’en prive pas dans le dernier tome pour ainsi désarmer Narcissa Malefoy et saisir sa baguette. L’effet est le même que le sortilège de désarmement, mais on ne précisera jamais assez qu’il ne s’agit pas du même type de magie qui est utilisé par ces petits êtres aux oreilles pointues.

Et vous, que pensez-vous de l’utilisation de ce sort dans la saga ?

Restez magiques et connectés pour en savoir plus sur d’autres sortilèges !

Et si vous ne les avez pas vus, venez jeter un œil sur les sortilèges Wingardium Leviosa ici et Alohomora

Crédit : Nicolas R., Plume de La Plume de Poudlard

Source : harrypotter.fandom https://bit.ly/2yvrOHw ; Livres et films Harry Potter

Tu as aimé cet article ?
Dis le nous en cliquant sur "J'aime cette page"...
Ou en nous laissant un petit pourboire 🙂 Tip!
Rejoignez la discussion

Devenez contributeur

En devenant « TIPEUR » de La Plume de Poudlard, Vous allez être au cœur de l’action en nous suivant au plus près. Bénéficiez de contreparties exclusives et devenez acteur de cette aventure !

Instagram

Instagram has returned empty data. Please authorize your Instagram account in the plugin settings .