Les symboles dans Harry Potter, Le Choixpeau magique

Les symboles dans Harry Potter, Le Choixpeau magique

[ANALYSE]

Les symboles dans Harry Potter, Le Choixpeau magique

Le Choixpeau magique ! Vous connaissez ce bon vieux chapeau tout rapiécé qui lit en vous comme dans un livre ouvert une fois posé sur votre tête ! 

Figurez vous que cet artefact magique est à l’origine, le chapeau de Godric Gryffondor. L’un des 4 fondateurs de l’école de sorcellerie de Grande Bretagne. Il lui donna le don de légilimancie afin qu’il puisse lire les pensées des élèves, ainsi que le don de parole ! Son rôle est de répartir les élèves dans les 4 maisons des fondateurs de Poudlard ! Afin qu’il puisse accomplir au mieux sa tâche, les 4 fondateurs ont partagé avec cet objet une partie de leur esprit.

Cette étape de répartition est décisive pour la plupart des apprentis sorciers, car c’est au sein de ces maisons qu’ils évolueront durant les 7 années de leur scolarité.

Dans le roman Harry Potter à l’école des sorciers, l’angoisse du héros à lunettes — qui ne manque pourtant pas de courage — est palpable ! Submergé par le stress, il est coiffé de ce chapeau devant ses futurs camarades et ses enseignants. Cette étape est pour lui très significative, car ça l’admet au sein d’une des 4 maisons faisant de lui un apprenti sorcier égal à ses autres camarades. Alors que 2 mois auparavant, il était sous le placard dans l’escalier au 4 Privet Drive, il quitte soudain l’anonymat moldu et devient un individu à part entière s’insérant dans une communauté définie et ordonnée selon une tradition multi-millénaire.

« Harry éprouvait une sensation bizarre, comme si ses jambes s’étaient soudain changées en plomb » (HP I, ch. 7 « Le Choixpeau magique », p. 93).

Le plomb n’est-il pas — en alchimie — cet élément impur que l’alchimiste tente de transmuer en Or pur ?

A l’image des alchimistes du Moyen-Âge, Harry se sent être fait de plomb. Tout est encore à faire. Il lui reste tant de choses à vivre, tant d’épreuves à éprouver et de travail à accomplir, avant d’enfin se sentir digne de l’honneur qui lui est offert d’intégrer une telle assemblée de sorciers.

Durant la cérémonie de répartition (et un peu avant), les apprentis sorciers sont accompagnés des fantômes de Poudlard qui assistent au banquet. Ces fantômes sont une allusion aux Vanitas des peintures de la Renaissance représentant la mort sous toutes ses formes 

Le nom latin Vanitas désigne une représentation allégorique de la mort, du passage du temps, de la vacuité des passions et activités humaines. Les objets pouvant y être représentés symbolisent les activités humaines telles que l’étude, l’argent, le plaisir, la richesse, la puissance. Ces peintures représentent également des éléments évoquant le temps qui passe trop vite, la fragilité, la destruction et le triomphe de la mort. Cette présence (ou non présence🤭) accentue la peur des élèves quant à cette répartition dont certains craignaient sa dangerosité supposée ! « Devront-ils passer un examen ou combattre un Troll ? », comme l’ont laissé sous-entendre les jumeaux Weasley à leur jeune frère.

Mais la répartition se fera tout bonnement en se coiffant du Choixpeau. Pour cela, l’élève doit le porter sur la tête, occultant momentanément la vue.

Car oui, dans les livres, le choixpeau recouvre entièrement les yeux de l’élève et non juste le sommet du crâne comme c’est le cas dans le film.

Cet étrange bandeau plonge l’élève dans l’obscurité absolue propice à son introspective exploration, car ce simple morceau de tissu n’est pas destiné à l’empêcher de voir le monde extérieur, mais plutôt à lui permettre de voir à l’intérieur de lui-même, sonder son être profond et ses intentions véritables.

Les yeux bandés, les apprentis sorciers plongent dans l’obscurité, ce qui les pousse à faire la lumière en eux-mêmes.

Face à l’obscurité,  une seule flamme frêle continue de luire faiblement : celle de sa conscience. Peu à peu, Harry découvre le sens de cette épreuve : intérioriser sa vue en vision.

Ainsi, plongé dans l’obscurité, le regard de l’homme peut enfin se tourner en lui. Il ne pense plus. Il s’interroge. Le regard occulté par le bandeau, l’homme peut dès lors apercevoir en lui ses réelles intentions et savoir avec plus d’assurance quel est le chemin qu’il souhaite ou ne souhaite pas emprunter.

C’est ainsi que Harry prend conscience d’une chose fondamentale. Le visage recouvert par le chapeau, il n’a plus qu’une certitude : il ne souhaite pas aller dans la maison Serpentard.

Face à lui-même, à sa conscience, à ses interrogations, à ses réflexions et ses doutes, Harry découvre l’origine de ses désirs et ses envies.

Et vous, que révèlera le Choixpeau magique de votre conscience ?

Lyna & Moony, de La Plume de Poudlard

Vidéo : Lumos pour un Moldu, HARRY POTTER – Guide symbolique à l’usage des Moldus #3 – Le Choixpeau magique, Youtube, 2020.

Texte de la vidéo : Bieck Jean Pierre Quentin, Harry Potter et le secret des alchimistes, L’Atelier d’axe, Paris, 2020.

Lien de la vidéo :

Lien du livre :  https://amzn.to/3mUAvAa

Tu as aimé cet article ?
Dis le nous en cliquant sur "J'aime cette page"...
Ou en nous laissant un petit pourboire 🙂 Soutenez La Plume de Poudlard sur Tipeee
Rejoignez la discussion

Devenez contributeur

En devenant « TIPEUR » de La Plume de Poudlard, Vous allez être au cœur de l’action en nous suivant au plus près. Bénéficiez de contreparties exclusives et devenez acteur de cette aventure !

Instagram

Instagram has returned empty data. Please authorize your Instagram account in the plugin settings .