Les symboles dans Harry Potter : Les dragons

Les symboles dans Harry Potter : Les dragons

[ANALYSE]

Les symboles dans Harry Potter : Les dragons

L’apparition des légendaires créatures de feu, les dragons, revient par trois fois dans l’œuvre tant appréciée de JK Rowling : Harry Potter ! 

Ainsi ces forces sulfureuses se placent aux trois angles symboliques de l’œuvre — au début, au centre et à la fin — formant un triangle parfaitement équilibré. Celui-ci est constitué du premier opus avec Norbert (ou plutôt Norberta^^) le bébé dragon de Hagrid ; de la quatrième aventure dans le courant du tournoi des Trois sorciers avec la maman dragonne, gardant le précieux œuf d’or ; et enfin du septième tome avec un très vieux dragon dissimulé dans les profondeurs de Gringotts, gardant les trésors des sorciers les plus aisés. 

Ces apparitions ne sont point hasardeuses, en effet symboliquement ces trois dragons illustrent trois étapes importantes de la vie : la naissance avec Norbert le bébé, le principe de génération avec la maman dragonne adulte et enfin la vieillesse ainsi que la mort avec le vieux dragon aveugle, qui se libère de ses entraves pour s’envoler vers son ultime voyage.

Dans la première aventure, c’est un bébé dragon qui évolue dans un environnement inadapté. Norberta ne se contrôle pas et crée d’innombrables incendies, symbolisant la force créatrice incontrôlable de l’enfant qui ne mesure pas encore ses capacités et déborde d’énergie. Norberta retrouvera un lieu plus adapté pour évoluer quand les collègues de Charlie Weasley l’amènent en Roumanie. Ce premier dragon nous enseigne que, si nous nous sentons différents, c’est peut-être parce que nous n’avons pas encore trouvé notre voie ! 

Plus tard dans l’épopée, Harry doit affronter une dragonne d’âge adulte qui garde ses œufs. La créature est alors en pleine possession de sa force! Elle symbolise l’instinct maternel de protection et la force de la génération.  Quant au trésor, il est très significatif, car il est couvert par la maternelle dragonne. Les champions doivent s’approcher de la progéniture de la créature pour s’emparer de l’œuf d’or. Ils profanent ainsi l’espace sacré de la mère. En pénétrant dans la zone intime et secrète de l’animal, cet acte ne peut avoir qu’une seule conséquence sur la créature sulfureuse : provoquer une colère viscérale engendrée par l’instinct maternel de protection.

Le feu visible que crache la dragonne reflète le feu invisible qui anime la substance psychique de l’homme pulsionnel!  Symboliquement, le dragon illustre les feux de la passion qui consument et germent en une même action. Le symbole du feu possède plusieurs sens: terreur, espoir et transmutation! Plus généralement, la présence de feu dans la mythologie est présentée comme un don, précieux, des Dieux. Quant aux dragons, ils sont au sein de la mythologie gréco-romaine investis d’une fonction de gardien de trésors ou de lieux sacrés!

Le dragon illustre nos passions qu’il nous faut contrôler. L’homme doit repousser le feu de ses passions et de ses vices, maîtriser sa flamme au risque de s’y brûler et de se détruire. En combattant le dragon qui sommeille en nous, nous atteignons symboliquement cet œuf d’or qui illustre la perfection de l’être pur. 

Aussi, rappelez-vous que c’est au terme de cette première tâche du Tournoi que nos deux amis, Ron et Harry, se retrouvent (enfin!!) suite à une longue querelle, après avoir pris mutuellement conscience de leurs débordements émotionnels. Eh oui ! Puisque les cerveaux de ces deux jeunes adolescents sont immergés dans un bain d’androgènes, ce qui les rend enclins à s’emporter rapidement.

Enfin le dernier dragon que nous croisons au cours de l’aventure, nous rappelle la célèbre devise de Poudlard : « Draco dormiens nunquam titillandus » (À apprendre par cœur !!;)) Car, dans le septième opus, Harry et ses amis libèrent un dragon, d’âge avancé, qui garde les profondeurs de Gringotts.

Son apparence physique porte les séquelles d’une existence de servitude et de maltraitance. Il symbolise la force endormie, domptée par la cruauté, mais qui n’a besoin que d’un geste pour exploser dans un mouvement ascensionnel d’émancipation ! Il est devenu une créature domestiquée et instrumentalisée par le désir viscéral de l’homme, cette pulsion violente et irréfrénable de domination des forces colossales de la nature propre à l’homme. 

En apparence, les Gobelins parviennent à domestiquer cette pauvre créature à coups d’enclume, contenant symboliquement son feu incandescent à l’intérieur de petites pièces de monnaie métalliques en apparence inoffensives, les gallions d’or. Mais ce feu endormi, peut se réveiller à tout instant et se révéler être plus destructeur qu’on ne le croit!

Les chaînes qui maintiennent le dragon en captivité illustrent les engrenages dans lesquels l’homme s’enchaîne lui-même. J.K. Rowling met en lumière la façon dont l’homme s’assujettit lui-même à son désir de possession. 

Heureusement que nos trois héros passent par là, libérant au passage la pauvre créature. Le dragon s’élève alors vers le ciel dans un dernier effort. Il s’envole, enfin, vers son ultime voyage : la mort.

Lyna & Moony, de La Plume de Poudlard

Vidéo : Lumos pour un Moldy, Harry Potter – Guide symbolique à l’usage des Moldus #23 – Les Dragons, YouTube, 2020.

Texte de la vidéo : Bieck Jean Pierre Quentin, Harry Potter et le secret des alchimistes, L’Atelier d’axe, Paris, 2020.

Lien de la vidéo :

Lien du livre : https://amzn.to/3mUAvAa

Tu as aimé cet article ?
Dis le nous en cliquant sur "J'aime cette page"...
Ou en nous laissant un petit pourboire 🙂 Soutenez La Plume de Poudlard sur Tipeee
Rejoignez la discussion

Devenez contributeur

En devenant « TIPEUR » de La Plume de Poudlard, Vous allez être au cœur de l’action en nous suivant au plus près. Bénéficiez de contreparties exclusives et devenez acteur de cette aventure !

Instagram

Instagram has returned empty data. Please authorize your Instagram account in the plugin settings .