C’est à mon tour de vous raconter mon histoire avec la saga du sorcier à lunettes

C’est à mon tour de vous raconter mon histoire avec la saga du sorcier à lunettes

[LES HISTOIRES DE LA PLUME]

C’est à mon tour de vous raconter mon histoire avec la saga du sorcier à lunettes. 

Tout a commencé avec les films, et oui j’ai actuellement 25 ans et ma prime jeunesse était consacrée à Disney (les classiques tmtc) et Cartoon Network (en fait, les dessins animés sont une grosse partie de ma vie encore aujourd’hui, #SyndrômedePeterPan). C’est donc dans le salon familial que j’ai vu les premiers volets, puis au cinéma. Cependant, Maman avait acheté les livres (Coucou maman ♥) ! J’aimais beaucoup lire et je pouvais dévorer des bouquins tout l’après-midi. 

Alors à l’âge de dix ans, je me lance ! Harry Potter à l’école des sorciers dans les mains, allongée dans ma montagne de peluches, je rame. J’avais pour principe de lire au moins 100 pages avant de lâcher si je n’accroche pas. Résultat des courses, 101 pages et toujours rien, c’est long, plat et je n’accroche pas. Tant pis, ça retourne dans la bibliothèque de maman et je vais prendre un truc dans celle de papa en attendant (mon père a une grande collection de bandes dessinées, coucou papa ♥).

Deuxième essai, on ne lâche rien ! J’ai 13 ans, le cinquième film est sorti au cinéma, dans l’attente du sixième, je retente l’expérience. J’ai plus de maturité, je lis des pavés plus gros que ça, je lis plus d’auteurs (beaucoup de policiers), ça devrait le faire ! Je pars à la recherche du tome 1 dans les cartons …oui, parce qu’entre temps divorce assez moche, déracinement (adieu le 94, bonjour la Bretagne), je me la joue phénix qui renaît de ses cendres. Seulement voilà, ça coince toujours … 101 pages et toujours le même résultat, je n’y arrive pas et il est hors de question que je commence par autre chose que le tome 1, ça n’aurait pas de sens !

Les films passent et j’aime toujours autant l’univers, je lis de plus en plus mais, comme Stephen King, Je n’arrive pas avec JK. On est fin 2016 quand sort les Animaux Fantastiques au cinéma, 5 ans après le dernier volet d’Harry Potter. C’est aussi le début de ma vie pro (et oui, fini les études !) et de ma vie indépendante en appart’. L’idée fait son chemin, bonne résolution 2017, lire les bouquins ! Et là, c’est le drame, enfin dans le bon sens du terme. J’arrive enfin à dépasser cette fichue page 101 de ce foutu tome 1, une faille spatio-temporelle s’est ouverte et j’ai sauté dans l’univers, le redécouvrant avec les yeux d’une jeune adulte à l’âme d’enfant inépuisable. 

Je les ai lus, deux fois, mais ce n’était pas assez et c’est là que le bas blesse. La saga est belle et bien finie. Les autres livres étoffent l’univers existant, mais les personnages tant aimés sont figés sur un épilogue qui me laisse mitigée cochon d’Inde comme dirait ma mère. Et là, un halo de lumière, je ne sais plus comment, en novembre 2017, je me retrouve sur Wattpad. Pour ceux qui ne connaissent pas, c’est une plateforme de partage littéraire, chaque individu Lambda capable de taper sur un clavier d’ordinateur peut écrire et partager ses histoires, et ça déborde de fanfictions (tous les univers : de l’animé au fantastique en passant par le Youtube Game, l’imagination est la seule limite). Ce n’est bien entendu pas la seule plateforme, Fanfiction.net est encore plus riche mais le site est moins intuitif et moins beau. Il n’empêche que depuis trois ans, j’écume en long, en large et en travers l’univers des fanfictions.

Certains ont des collections complètes de Pop, tous les livres dans toutes les langues, les baguettes par dizaine, mais je n’aime pas accumuler des objets, je trouve ça inutile et je suis allergique à la poussière sans compter que je suis une grande partisante du moindre effort sur le ménage. C’est donc les livres qui m’ont achevée et les fanfictions sont ma dose de drogue HP quotidienne (quand je suis à court, je relis mes préférées). En mai 2019, je rejoins La Plume de Poudlard qui cherchait du monde. Je signe, Instagram est à moi, je partage ma passion avec des gens incroyables, on se rencontre, on écrit, on rigole, on se troll, fanmeet, rencontre avec les boutiques, les acteurs, on aime cette vie, on mange, dort, prie, respire Harry Potter.

Alors, on à tous nos chouchous, nos préférés, moi c’est Drago Malefoy. Il est, pour moi, le personnage assez peu exploité et facilement détesté par la communauté, Shame on you. Parce qu’ il faut remettre les choses dans leur contexte, c’est-à-dire un enfant certes pourri gâté, arrogant, hautain, en bref, un sale petit con. Mais il est élevé par des gens intolérants, probablement violents (coucou papa Lulu et tantine Bella) qui ne lui laissent pas le loisir de décider puisque, finalement, il se retrouve sous le joug d’un maniaque tueur en série, partisant de la torture et de l’extermination de masse (coucou Voldy) alors qu’il voudrait fuir très très loin. Et pour finir, contrairement à Queudver, qui s’écrase jusqu’à la fin par lâcheté, il aide le héros, tard, mais il le fait. Réfléchissez, vous avez en fait un personnage d’une grande complexité émotionnelle, au passé très peu narré donc assez libre d’interprétation. Je jure solennellement que je défendrai son cas jusqu’au trépas. 

Voilà, vous savez tout de moi et mon rapport à cette saga, ou presque, certains secrets ne seront révélés qu’en temps voulu … Les fanctionneurs, donnez-moi des noms, je veux en lire toujours plus, les autres, il faut vous y mettre. Love sur vous, vos familles, vos amis, vos animaux ♥

Crédit : Marianne, plumette de La Plume de Poudlard ♥

Tu as aimé cet article ?
Dis le nous en cliquant sur "J'aime cette page"...
Ou en nous laissant un petit pourboire 🙂 Soutenez La Plume de Poudlard sur Tipeee
Rejoignez la discussion

Devenez contributeur

En devenant « TIPEUR » de La Plume de Poudlard, Vous allez être au cœur de l’action en nous suivant au plus près. Bénéficiez de contreparties exclusives et devenez acteur de cette aventure !

Instagram

Instagram has returned empty data. Please authorize your Instagram account in the plugin settings .